Startseite Nouvelles Imprimer la page Pleine conscience en forêt: 5 conseils de PEFC pour prendre un bain de forêt

Pleine conscience en forêt: 5 conseils de PEFC pour prendre un bain de forêt

Une petite promenade en forêt peut parfois faire de véritables miracles, en particulier quand on est stressé au travail ou que l’on se sent à l’étroit à la maison. Petite présentation des bienfaits d’une balade en forêt sur notre corps et notre esprit par l’organisation de protection de la forêt PEFC.

Zurich, 20.08.2018. Nos forêts ne sont pas seulement une source de bois et un espace naturel importants, elles sont aussi un espace de détente apprécié. En moyenne, les Suisses se rendent en forêt une à deux fois par mois. Si les forêts sont si bien entretenues et qu’elles invitent à prendre son temps, c’est notamment parce qu’elles sont exploitées de manière durable, comme exigé par la législation suisse sur les forêts. Celle-ci veille à ce qu’il ne soit pas utilisé plus de bois qu’il n’en repousse et à ce que la forêt puisse continuer à remplir ses différentes fonctions (dont celle d’espace de détente) à l’avenir.

Depuis peu, outre les forestiers-bûcherons, les promeneurs, les joggeurs et les cyclistes, on rencontre en forêt des adeptes du «Shinrin yoku», littéralement «bain de forêt» en japonais. Comme nous l’explique Annette Bernjus, coach en relaxation qui propose des séances de bain de forêt en plus de cours de méditation et de Qi Gong, la plupart des gens se rendent en forêt avec un but précis, comme faire du sport, promener leur chien ou s’arrêter dans un café après une balade. Prendre un bain de forêt, en revanche, consisterait à se laisser porter, à vivre le moment présent et à appréhender consciemment la forêt et la nature.

Ce qui ressemble à de l’ésotérisme ou à la dernière tendance bien-être du moment a, en fait, de solides bases scientifiques. Des études japonaises et américaines ont en effet démontré les bienfaits de la forêt sur la santé. Une promenade de 15 minutes suffit pour que notre rythme cardiaque se stabilise, que notre pression artérielle baisse, que nos poumons s’ouvrent et que l’on puisse mieux respirer et se sentir apaisé. Des chercheurs de la Nippon Medical School à Tokyo ont même pu prouver que le nombre de certains lymphocytes dans le sang augmente après un séjour prolongé en forêt. En cause: des substances volatiles végétales, les terpénoïdes, qui ont un effet positif sur notre organisme et renforcent notre système immunitaire. Et, petit plus: le traitement est gratuit. Il suffit d’inspirer. Mais pour obtenir cette pharmacie naturelle, il est nécessaire de gérer durablement la forêt et de développer des forêts mixtes riches en espèces, comme cela est exigé par les standards de durabilité de PEFC.

Cinq conseils pour bien débuter les bains de forêt

L’un des objectifs du bain de forêt est d’aiguiser ses sens pour mieux percevoir son propre corps et la nature environnante. Les conseils suivants, qui sont facilement applicables lors d’une prochaine balade en forêt, portent sur chacun des cinq sens.

Voir:

En général, on traverse la forêt pour rallier un point A à un point B. Lors d’un bain de forêt, le but est de changer de regard et d’ouvrir son horizon. La meilleure façon d’y parvenir est de marcher lentement et de rester attentif à la forêt alentour. Prenez le temps de faire des pauses pour appréhender la nature autour de vous. Quels arbres découvrez-vous? Quelles plantes? Quels animaux?

Écouter:

La forêt est un véritable espace de détente pour nos oreilles. Contrairement à la ville, on n’y entend pas constamment un bruit de fond. Nos oreilles peuvent se reposer et ainsi mieux se concentrer sur des bruits isolés. Trouvez un arbre sur lequel vous pouvez vous appuyer les yeux fermés pendant trois minutes et écoutez les bruits de la forêt. Qu’entendez-vous? Des oiseaux chanter? Le bois des arbres craquer? Ou un petit cours d’eau clapoter?

Toucher:

La peau est notre plus grand organe sensoriel. De plus, on se rappelle souvent mieux les choses que l’on a touchées de nos propres mains. Utilisez donc aussi vos mains lors d’un bain de forêt pour toucher les différentes écorces d’arbres par exemple. Certaines sont lisses, alors que d’autres sont rugueuses et craquelées.

Sentir:

Selon les chercheurs, les bienfaits de la forêt sur notre organisme sont notamment dus à des substances volatiles naturelles relâchées par les arbres et les plantes, les terpénoïdes. Prenez donc le temps de sentir les différentes odeurs de la forêt durant votre balade, comme l’odeur fraîche des mousses ou celle intense d’une forêt de conifères. Des exercices de respiration, comme celui consistant à inspirer profondément avant d’expirer deux fois plus longtemps, peuvent aussi avoir un effet relaxant.

Goûter:

La forêt regorge de baies et de plantes comestibles. Goûtez celles que vous reconnaissez en toute certitude. Si vous voulez en récolter en grande quantité, il vous faudra toutefois l’autorisation du garde-forestier ou du propriétaire forestier.

Nous tenons à remercier Annette Bernjus (www.waldbaden.com, en allemand), qui a accepté de collaborer avec nous pour l’élaboration de cet article.